Letourneur Conseil > RIPA

RIPA : Réseau des Intervenants en situation Post-Accidentelle

LETOURNEUR CONSEIL adhère au Réseau des Intervenants en situation Post-Accidentelle (RIPA) pour le cycle couvrant la période du 1er juillet 2020 au 31 décembre 2022. 



Ce réseau a pour but d’établir certaines mesures à effectuer afin de pouvoir anticiper un accident technologique ou réduire ses impacts sur le long terme.

Lorsqu’un accident arrive, des prélèvements sont à effectuer dans chaque milieu du site (sol, eaux, air, végétaux…) afin de pouvoir déterminer la zone d’impact de la pollution et pour ainsi mieux appréhender les mesures de gestion à mettre en place par les autorités. Ces investigations essentielles doivent répondre à des exigences de qualité et de délai.

Le 20 février 2020, une circulaire interministérielle a été adressée aux préfets et aux différents services déconcentrés de l’État afin d’améliorer la gestion des impacts environnementaux et sanitaires des accidents technologiques hors phase d’urgence (phase post-accident). Dans le cadre de cette circulaire, le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a souhaité la création d’un Réseau d’Intervenants en situation Post-Accidentelle (RIPA).

Le réseau RIPA a donc été créé dans le but d’évaluer les risques et la gestion des effets différés de polluants émis accidentellement dans l’environnement. Les membres de la RIPA se sont engagés à respecter une charte d’engagement élaborée par l’INERIS, chargé également d’assurer une veille technique sur les normes et les méthodes d’analyses des substances dans les différents milieux d’exposition. Ce réseau effectue les prélèvements et les analyses en respectant les engagements écrits dans la charte et fait remonter les détails de l’intervention à l’INERIS. Il permet d’assurer une couverture du territoire national et de permettre la production de prestations de qualité dans les meilleurs délais.

La RIPA peut être sollicitée par l’exploitant de l’activité à l’origine du sinistre, ou éventuellement par les services de l’État.

L’intégration au réseau RIPA est réservée :

• Aux organismes accrédités par le COFRAC selon la norme NF EN ISO/CEI 17025 pour le prélèvement (et éventuellement l’analyse), d’au moins une matrice environnementale (air, sols, déchets, eau) ;
• Aux organismes accrédités par le COFRAC selon la norme NF EN ISO/CEI 17025 pour l’analyse des dioxines/furanes (PCDD/F) et PCB dioxin-like (PCB-DL) dans au moins une matrice environnementale ;
• Aux organismes certifiés « prestataires de services sites et sols pollués » selon la norme NF X 31-620 pour les études, l’assistance et le contrôle ou l’ingénierie des travaux de réhabilitation ;
• Aux Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA).

Le réseau RIPA est effectif depuis le 1er septembre 2013 et l’ensemble du territoire national, ainsi que des DROM-COM sont couverts par une cinquantaine d’intervenants du réseau.


  • Letourneur Conseil

  • 103 avenue Félix Faure
    75015 Paris France

  • 01 78 16 45 10

Sites et sols pollués

En 1996, Le ministère de l’environnement donne la définition suivante d’un site pollué : un site pollué est un site qui, du fait d’anciens dépôts de déchets ou infiltrations de substances polluantes, présente une pollution susceptible de provoquer une nuisance ou un risque pour les personnes ou l’environnement.



Gestion des pollutions

Afin de respecter l’économie globale de leurs projets et d’en optimiser les coûts, les maîtres d’ouvrages ont un besoin grandissant de s’appuyer sur des partenaires de qualité dans les domaines de l’assistance à maîtrise d’ouvrage de dépollution (AMO) et maîtrise d’oeuvre de dépollution (MOE)



Gestion des eaux

La réglementation européenne exige l’atteinte du bon état des eaux dès l’année 2015. Elle impose ainsi que les ouvrages ou activités ayant un impact sur les milieux aquatiques soient conçus et gérés dans le respect des équilibres et des usages de l’eau.



Les ICPE

Les sites classés ICPE, c'est à dire Installations Classées pour la Protection de l'Environnement, ou IOTA - installations, Ouvrages, Travaux, Activités, sont soumis à des procédures spécifiques car ils sont susceptibles d'avoir des impacts sur les milieux par pollution de sols, de l'air et des eaux.